« Tu trouveras plus dans les forêts que dans les livres.

Les arbres, les rochers t'enseigneront les choses qu'aucun maître ne te dira » Bernard de Clairvaux

Ecoute Les Fleurs, est un blog qui témoigne comment les artistes se mettent au diapason de la nature, comment chacun peut rester en silence ou chanter, s'émerveiller, contempler, s'inspirer, créer, recréer, toujours respecter, pas forcément étudier ou juste ce qu'il faut, ne pas agir mais protéger.

Chaque jour, écoute une fleur, elle te dira…

Les abeilles de Notre Dame de Paris


Bonne nouvelle : les 200.000 abeilles des ruches de Notre Dame de Paris ont survécu à l’incendie qui a ravagé le toit de la cathédrale lundi 15 Avril, alors que des réactions du monde entier affluent pour s’inquiéter de leur sort. 

www.laurier-rouge.com

« Les abeilles sont en vie. Jusqu’à ce matin, vers 11 heures, je n’avais aucune nouvelle » explique à l’AFP l’apiculteur Nicolas Géant qui s’occupe des ruches de Notre Dame, situées sur la sacristie attenante à la cathédrale, ce jeudi 18 avril. « Au départ, je pensais que les trois ruches avaient brûlé, je n’avais aucune information. Mais j’ai ensuite pu voir sur les images satellites que ce n’était pas le cas et le porte-parole de la cathédrale m’a confirmé que les abeilles entraient et sortaient des ruches » poursuit-il.

Nicolas Géant a reçu des messages et des appels du monde entier de personnes se demandant si les abeilles avaient péri dans les flammes. « C’était inattendu. J’ai reçu des appels d’Europe, bien sûr, mais aussi d’Afrique du Sud, du Japon, des États-Unis et d’Amérique du Sud » !

En cas d’incendie et dès les premiers signes de fumée, les abeilles se gorgent de miel et protègent leur reine. « Cette espèce (l’abeille européenne) n’abandonne pas sa ruche. Elles ne possèdent pas de poumons, mais le CO2 les endort » explique Nicolas Géant...

www.laurier-rouge.com

Chaque ruche produit en moyenne chaque année 25 kilos de miel, vendu au personnel de Notre-Dame, qui les héberge depuis 2013.

Pour la cathédrale de Paris, le choix s’est porté vers les abeilles de la variété Buckfast qui résulte d’une sélection sévère menée pendant soixante-dix ans par des moines britanniques qui élevaient des abeilles pour produire la cire nécessaire pour les cierges.  

www.laurier-rouge.com

L’apiculture urbaine depuis ces dernières dizaines d’années devient inéluctablement de plus en plus populaire dans le monde. Depuis longtemps, la ville leader en ce domaine est Paris : actuellement plus de 400 ruches sont installées sur les toits de capitale française...

www.laurier-rouge.com

Les apiculteurs ont constaté avec joie que les abeilles sont très productives en agglomérations urbaines. Pour une raison simple : dans Paris il n’y a ni pesticides ni engrais si néfastes aux abeilles et largement utilisés dans les campagnes. La situation écologique s’est améliorée, on parle beaucoup des gaz d’échappement, mais ce n’est rien à côté des insecticides et des pesticides utilisés dans l’agriculture. Les abeilles butinent essentiellement des plantes cultivées par les Parisiens sur leurs balcons. À Paris, il y a aussi beaucoup de parterres de fleurs dans les parcs et les squares très nombreux depuis le Second Empire, époque où ont été créés 80 % des espaces verts de la ville.

www.laurier-rouge.com

Les employés de la firme de Nicolas Géant entretiennent aussi des ruches implantées dans d’autres endroits de la capitale. Il faut dire que chaque Parisien peut installer des ruches sur son toit ou son balcon avec l’accord de ses voisins. L’entretien d’une ruche confiée aux soins de Nicolas Géant revient à trois mille euros par an. C’est un peu cher pour quelques pots de miel, mais c’est bon pour la planète !





 

La Nature en mode Printemps...









Les couturiers-créateurs amoureux de Dame Nature... Du plus bel effet pour nos yeux, instantané magique à l'abri de la pluie !

L'art du potager en carrés

www.laurier-rouge.com
Vous débutez en jardinage ? 

L'art du potager en carrés est un livre qui présente la méthode par excellence pour débuter au potager quand on ne s'est jamais lancé dans l'aventure. Il suffit de commencer par un carré délimité, puis quand on a envie de poursuivre l'aventure, on crée un autre carré consacré à un autre légume et ainsi de suite…

Vous êtes prêt à vous familiariser avec l’art du potager en carrés ? Suivez le guide…

Elaborer ce type de potager consiste à construire des cases dont l’espace intérieur se subdivise en petits carrés de 30 cm de côté pour augmenter le rendement, gagner du temps et limiter la prolifération des insectes par une rotation rapide des cultures. Ces cases sont disposées à l’intérieur d’un plus grand carré de 1,20 m de côté. Ensuite il vous reste à remplir vos cases au gré de vos envies gourmandes ! 

Repères 

Un simple carré de 1,20 m x 1, 20 m produit ce qu’il faut de légumes pour un adulte. Une case de 30 x 30 cm peut accueillir 16 graines de radis, réparties en 4 rangées. De même, sachez qu’un seul pied de courgette suffit aux besoins d’une famille de quatre personnes. 

Pratiquer l’art du potager en carrés offre de nombreux avantages 

Ainsi, sachez que ce type de potager nécessite nettement moins de travail qu’un potager classique, les moines au moyen age ne s’y étaient pas trompés. Vous pouvez vous contenter d’y intervenir uniquement le week-end. En effet, la diversité des cultures et leur rotation régulière empêchent le développement des parasites. L’autre gros avantage est la possibilité de varier la nature de la terre selon le type de culture sans se poser la question de compatibilité avec les autres légumes. Enfin, en pratiquant ce type de potager, vous aurez également plus de facilité à gérer l'arrosage ! 

Petits trucs 

Pensez à positionner toutes les plantes grimpantes dans les cases au nord. C’est le cas du fenouil, du maïs ou des tournesols qui poussent en hauteur. Les plantes plus encombrantes, elles, seront repiquées sur le côté : t out un art, le potager en carrés ! Cette organisation en carrés vous offre la possibilité de créer un potager surélevé et donc de bénéficiez de l’effet « capteur solaire » que donne le cadre surélevé et le terreau noir.Alors, à vos brouettes ! 

Les références de l’ouvrage : « L’art du potager en carrés » de Eric Prédine et Jean Paul Collaert aux Editions Edisud, 15 €. Ce livre a reçu le Prix St Fiacre 1999 du meilleur livre de jardinage pratique.